Trading et IA : le nouvel alliage d’après JPMorgan

Les traders font le pari de l’IA – Depuis l’avènement de ChatGPT à la fin de l’année 2022, le domaine de l’intelligence artificielle a connu une expansion sans précédent. Dans les faits, il semblerait qu’aucun domaine ne soit épargné par la déferlante IA. Ainsi, selon une récente étude de JPMorgan, 61 % des traders institutionnels pensent que l’IA va révolutionner le monde du trading.

Les traders institutionnels n’ont que faire des cryptos

Chaque année, le géant JPMorgan publie un rapport intitulé « e-Trading Edit: Insights from the Inside ». Ce rapport compile les résultats d’une enquête annuelle auprès de plusieurs milliers de traders institutionnels à travers le monde. L’objectif étant d’identifier les tendances à venir.

Pour cette édition 2024, JPMorgan a recueilli l’avis de 4 010 traders originaires de plus de 65 pays différents.

Dans le cadre de cette enquête, JPMorgan a questionné les traders sur leur « travail institutionnel dans le domaine des cryptomonnaies ». Les réponses sont sans appel : les institutions ne se préoccupent que peu des cryptomonnaies.

En effet, 78 % des questionnés ont déclaré ne pas souhaiter trader des cryptomonnaies. Un avis en hausse de 6 % depuis 2022. Parmi les traders questionnés, seuls 9 % échangent déjà des cryptomonnaies et 12 % envisagent de le faire en 2024.

Avis des traders institutionnels sur les cryptomonnaies.

Vous aimeriez conjuguer cryptomonnaies avec investissement immobilier ?

Découvrez RealT

Les traders veulent des outils IA

Toutefois, alors que les traders boudent les cryptomonnaies, ces derniers sont vivement intéressés par l’intelligence artificielle.

Ainsi, pour 61 % de traders interrogés, l’IA sera l’une des « technologies les plus influentes dans le trading au cours des 3 prochaines années ».

Comme le démontrent les données partagées par JPMorgan, l’IA prend une importance croissante pour les traders. En effet, en 2022, seuls 25 % des traders interrogés mentionnent l’IA. À l’inverse, en 2022, la tendance était au mobile-trading, un sujet qui réunit désormais bien moins d’engouement.

Le domaine de l’IA a le vent en poupe chez les traders.

De leur côté, les cryptomonnaies qui allaient changer le paysage du trading pour 25 % des interrogés en 2022, ont également vu l’engouement diminuer. Désormais, seuls 7 % des interrogés pensent que les blockchains vont être centrales dans le monde du trading dans les 3 prochaines années.

« L’importance de la blockchain et des registres distribués a diminué, passant de 12 % à 7 % en 2024. Ceux qui négocient les taux du G10, les taux EM et le crédit/spread ont prédit l’intégration API comme une technologie influente plus que les autres classes d’actifs. Les négociants en matières premières ont prédit que l’informatique quantique deviendrait plus influente que les autres classes d’actifs. »

En parallèle, le monde de l’IA continue d’évoluer et pas forcément pour le meilleur. Ainsi, un média indépendant a récemment dévoilé l’existence d’une IA permettant de générer de fausses cartes d’identité. Un cauchemar en devenir pour les plateformes d’échange qui opèrent un KYC.

Vous avez la passion des cryptos, et vous aimeriez faire grandir votre patrimoine immobilier ? La tokenisation peut vous permettre de générer un rendement régulier basé sur des biens immobiliers réels sans les inconvénients d’une rente locative

Découvrez RealT

L’article Trading et IA : le nouvel alliage d’après JPMorgan est apparu en premier sur Journal du Coin.

Voir l'article original