Minage de bitcoin : Marathon Digital signe un partenariat avec le Kenya

Les points clés de cet article :

Marathon Digital a signé un partenariat historique avec le Kenya pour promouvoir le minage « vert » de bitcoins.
Le géant américain du minage de bitcoins collaborera avec le ministère kényan de l’Énergie et du Pétrole pour optimiser les projets d’énergie renouvelable.

Minage renouvelable. Il y a encore quelques mois, expliquer que Bitcoin pourrait être un allié des énergies renouvelables semblait une hérésie et les défenseurs de l’environnement comme Greenpeace tiraient à boulets rouges sur l’industrie minière dans son ensemble. Mais ça, c’était avant. Parce que de plus en plus d’exemples nous montrent au quotidien que Bitcoin peut réellement avoir un rôle à jouer dans le développement des installations de production d’énergie verte en étant une source de revenus alternative. L’intermittence et la saisonnalité de la production d’énergie étaient un problème majeur pour toute la filière, les mineurs proposent désormais d’en faire un atout et d’optimiser ces moments où les surplus sont inutilisés. Marathon Digital et le Kenya viennent de signer un accord important qui marque le début d’une nouvelle ère, celle du minage vertueux à l’échelle nationale. Direction Nairobi pour faire le point.

Bitcoin s’impose naturellement comme un soutien des énergies renouvelables dans le monde

L’idée forte derrière la collaboration entre les mineurs de bitcoins et les producteurs d’énergie renouvelable est d’optimiser tous les moments où l’énergie n’est pas utilisée par le réseau pour différentes raisons. Si, par exemple, sur une période donnée, la demande est trop faible par rapport à l’offre produite, les excédents sont tout simplement gaspillés et détruits, car le problème numéro 1 de l’industrie énergétique est justement l’impossibilité de stocker l’énergie. Il faut donc la consommer ou la jeter. Et, dans le cas d’installations d’énergie renouvelable qui produisent de manière inégale dans le temps, une unité de minage de bitcoins peut être une solution tout à fait pertinente pour rentabiliser ces moments de surplus de production.

On peut aussi envisager le cas où une installation très couteuse comme un barrage hydroélectrique puisse être rapidement rentable grâce à Bitcoin en attendant que le réseau s’organise tout autour et que la consommation d’électricité augmente dans le secteur. Ces deux exemples montrent comment l’extraction de cryptomonnaie peut aider les énergies dites vertes à se développer en optimisant de l’électricité qui serait de toute façon perdue ! Et c’est pourquoi le gouvernement kényan, qui a tout à fait compris l’intérêt d’un tel partenariat, vient d’ouvrir grand ses frontières à l’américain Marathon Digital Holdings.

Le minage vertueux est une réalité et Marathon Digital montre l’exemple au Kenya

Vous cherchez un large choix de cryptos sur une plateforme régulée

Inscrivez-vous sur Bitpanda

Le géant américain du minage s’associe au ministère kényan de l’Énergie et du pétrole

Le leader mondial du secteur a tout juste signé un accord avec le ministère de l’Énergie et du Pétrole de la République du Kenya (MOEP) pour « soutenir l’utilisation de l’énergie et optimiser les projets d’énergie renouvelable dans toute la République du Kenya ». Selon les termes de l’accord précisés dans le communiqué de presse, le MOEP et Marathon Digital échangeront « des informations scientifiques et techniques ainsi que des expertises en matière d’investissement dans des projets, afin de mieux comprendre comment optimiser les projets d’énergie renouvelable qui produisent un excédent d’énergie en raison de l’intermittence et des variations saisonnières ».

Fred Thiel, le président-directeur général de Marathon a tenu à souligner l’engagement de son entreprise à soutenir ce type d’initiatives « durables » :

« Cet accord avec le ministère de l’Énergie et du Pétrole est un moment charnière pour notre entreprise car il nous fournit un cadre clair pour poursuivre des opportunités à travers la République du Kenya. Cela démontre l’approche innovante adoptée par le pays pour optimiser sa consommation d’énergie et améliorer son infrastructure technologique. Nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec le ministère de l’Énergie et du Pétrole, le président William Ruto et les autres dirigeants du gouvernement kenyan pour favoriser le progrès grâce à des solutions énergétiques innovantes et durables. »

Fred Thiel, PDG de Marathon – Source : communiqué de presse

Le responsable local de Marathon a lui salué une première mondiale en la matière :

« Bien que Marathon ait déjà établi avec succès ses opérations aux Émirats arabes unis et au Paraguay, cet accord marque la première collaboration directe avec un gouvernement pour améliorer son infrastructure énergétique. »

Manoj Narender Madnani, directeur général de Marathon pour la région – Source : communiqué de presse

Installations d’éoliennes, barrages hydroélectriques, centrales géothermiques, solaire ou nucléaire, gaz de torchère, partout où l’énergie et son stockage posent un problème, Bitcoin peut être une solution. Encore sous les radars et relativement confidentiels, ces partenariats se multiplient pourtant tout autour du globe pour une raison simple : ça marche.

Grâce à Bitpanda, vous pouvez investir sereinement dans les cryptos comme dans les actions ou même sur les ETF, en bénéficiant de la sécurité d’une plateforme auditée et régulée en France. Soutenez le Journal du Coin en vous inscrivant via ce lien affilié.

Inscrivez-vous sur Bitpanda

L’article Minage de bitcoin : Marathon Digital signe un partenariat avec le Kenya est apparu en premier sur Journal du Coin.

Voir l'article original