La dissolution de l’Assemblée fait chuter la bourse et le CAC40, mais Bitcoin reste solide

Pas de politique pour Bitcoin. Suite à la lourde défaite du parti présidentiel aux élections de ce 9 juin pour le Parlement européenenviron 14,6% pour Renaissance, contre 31,5% pour le Rassemblement National -, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale. Ce séisme politique n’a pas été sans conséquence pour les actions françaises : le CAC40 a nettement chuté ce lundi 10 juin. De leur côté, Bitcoin (BTC) et le marché crypto n’ont pas bougé d’un cil.

Dissolution de l’Assemblée et nouvelles élections font trembler les actions

Face à la défaite cuisante de son parti aux élections européennes, Emmanuel Macron a décidé de dissoudre la chambre basse du Parlement français. Ainsi, des élections pour choisir les nouveaux députés de l’Assemblée nationale seront convoqués le 30 juin et le 7 juillet 2024.

Et comme le signale notamment Zonebourse, cet évènement politique – qui ne s’était pas reproduit depuis 1997, sous le 1er mandat de Jacques Chirac – a significativement affecté les actions françaises à l’ouverture de la bourse de Paris (Euronext) ce lundi 10 juin.

Alors que l’ensemble du marché français perdait près de 2%, son indice phare, le CAC40, reculait lui de 150,75 points, le faisant descende à 7 851,05 points. Ce sont surtout les actions des banques françaises qui ont souffert avec notamment des baisses autour de 5% pour Société Générale et BNP Paribas.

Vous aimeriez conjuguer cryptomonnaies avec investissement immobilier ?

Découvrez RealT

Rien à signaler pour Bitcoin et les cryptos depuis vendredi dernier

Comme mentionné en introduction, le marché des crypto-actifs n’a, pour ainsi dire, eu aucune réaction face à ces évènements politiques, que ce soit les résultats des élections françaises ou la dissolution de l’Assemblée nationale.

En fait Bitcoin et ses semblables ont surtout été affectés par le chiffre économique des emplois non agricoles aux États-Unis (NFP), tombé le vendredi 7 juin 2024. En effet, le chiffre s’est révélé bien au-dessus des estimations, et représente une forte progression positive dans l’emploi US.

Mais cela signifie que la perspective de baisse des taux directeurs de la Réserve fédérale (la Fed) s’éloigne à nouveau. Or cette baisse des taux est très attendue par les marchés actions et cryptos, puisqu’elle serait la première étape en vue d’un assouplissement de la politique monétaire de la banque centrale américaine.

Mais passée cette annonce de vendredi – qui a refait passer Bitcoin sous les 70 000 dollars – le marché des cryptomonnaies n’a pas bronché. En plus des emplois, la Réserve fédérale US étudie de près l’inflation, ou plus précisément l’indice des prix à la consommation aux États-Unis (CPI), pour décider d’une éventuelle baisse de ces taux. Or, c’est ce mercredi 12 juin 2024 que doit être publié la mise à jour mensuelle de ce chiffre. C’est ce dernier qui devrait à nouveau faire tanguer le marché crypto, en tout cas bien plus que la politique politicienne française/européenne.

Vous avez la passion des cryptos, et vous aimeriez faire grandir votre patrimoine immobilier ? La tokenisation peut vous permettre de générer un rendement régulier basé sur des biens immobiliers réels sans les inconvénients d’une rente locative

Découvrez RealT

L’article La dissolution de l’Assemblée fait chuter la bourse et le CAC40, mais Bitcoin reste solide est apparu en premier sur Journal du Coin.

Voir l'article original