Fin de partie pour Dogecoin ? Ses développeurs se déchirent sur son futur

Memecoin en détresse. Triste période pour Dogecoin (DOGE). Après le décès, survenu ce 18 août 2023, d’un des deux chiens iconiques servant aux mèmes de cette cryptomonnaie, voilà que les développeurs de Dogecoin se chamaillent sur son évolution. Si certains souhaitent faire passer le réseau DOGE sur un consensus en Preuve d’enjeu (PoS), d’autres s’y opposent farouchement et veulent le garder en Preuve de travail (PoW). Dogecoin est-il condamné à un fork douloureux ?

Balltze alias « Cheems » est partie rejoindre le Paradis des chiens

Première triste nouvelle pour les fans du Dogecoin et des mèmes Internet, nous avons donc appris le décès du chien Shiba Inu surnommé « Cheems » par les amateurs de mèmes. Derrière ce nom, se cache Pup Balltze, un chien devenu iconique et viral sur le Net en 2017 grâce à l’image ci-dessous.

L’image virale de Pup Balltze, alias Cheems, reprise par un nombre incalculable de mème Internet. -Source : Instagram « balltze »

Cheems, qui nous a quitté à l’âge de 12 ans, n’est toutefois pas le chien originel de race Shiba Inu ayant inspiré le célèbre logo souriant de Dogecoin. Lors de la création du memecoin en 2013, c’est l’adorable bouille de la chienne appelée Kabosu qui a servi à créer le logo devenu mythique (et source de nombreux mèmes, lui aussi). Cette dernière est d’ailleurs toujours en vie, à l’âge vénérable de 17 ans.

L’adorable chienne Kabosu qui a inspiré le logo de Dogecoin est toujours parmi nous. – Source : Instagram « kabosumama »

>> 10 % de réduction sur vos frais de trading ? Inscrivez-vous sur Binance (lien commercial) <<

Quel avenir pour Dogecoin : preuve d’enjeu ou fork ?

Pour en revenir à la cryptomonnaie en elle-même, et comme le rapporte notamment Bitcoinist ce 21 août 2023, les développeurs de Dogecoin se déchirent actuellement sur quel piste d’évolution du memecoin suivre.

Le développeur Mishaboar a ainsi ouvertement déclaré qu’il était opposé à tout passage en preuve d’enjeu (Proof-of-Stake, ou PoS) du réseau DOGE. Toute l’affaire est partie d’un sondage demandant à la communauté du memecoin si elle était prête à mettre en jeu (staking) des DOGE si cela était possible. Une assez nette majorité (60%) des 2 200 votants a répondu que « non », mais le débat était lancé et Mishaboar a répondu sans détour :

« (…) Si cela fait référence à une possibilité lointaine que Doge passe à PoS, après ce que j’ai vu au cours des 2 dernières années, je passerais probablement à une autre crypto PoW [(Preuve de travail)] et personnaliserais le logo dans mon portefeuille pour y avoir un chien. Mais encore une fois, en réalité, cela conduirait à un fork, de sorte que l’ancien Doge en PoW portant le nom de Dogecoin serait toujours debout. »

Se retrouverait-on alors avec deux Dogecoins après ce fork ? Comme ce fut le cas avec Bitcoin (BTC) et Bitcoin Cash (BCH) en 2017 après le schisme insolvable sur la taille des blocs de transactions à adopter ? Gageons que si le débat ne retombe pas, le fan de Dogecoin Elon Musk finira par venir donner son avis. Et la version du Dogecoin qu’il adoubera risquera alors d’avoir un fort avantage par rapport à l’autre.

Dites non aux memecoins éclatés au sol : préférez le trading de Bitcoin et de cryptos à la sauce Web3, en un clic, avec Vertex Protocol (lien affilié) >>

L’article Fin de partie pour Dogecoin ? Ses développeurs se déchirent sur son futur est apparu en premier sur Journal du Coin.

Voir l'article original