ETF Ethereum au comptant : La course aux formulaires S-1 est lancée par la SEC

ETF deadline. Les ETF Ethereum au comptant ont été approuvés par la SEC des États-Unis, il y a tout juste une semaine. Une nouvelle mutation historique pour le secteur des cryptomonnaies, dont les implications réglementaires pourraient être bien plus importantes que dans le cas du Bitcoin. Dans le même temps, les gestionnaires de ces fonds en ETH s’organisent afin de pouvoir coter leurs produits financiers le plus rapidement possible. D’autant plus avec une instance de régulation qui vient de leur demander officiellement de rendre leurs copies S-1 pour cette fin de semaine. On fait le point…

ETF Ethereum au comptant : les émetteurs sont dans les starting-blocks

Les nuits européennes sont les journées visiblement très chargées des émetteurs des futurs ETF Ethereum au comptant aux États-Unis. Car la course est lancée, afin de déposer un exemplaire du fameux formulaire S-1 nécessaire. Ce dernier destiné à présenter ce qu’un amateur de cryptomonnaies pourrait comprendre comme la tokenomics de ces véhicules financiers.

En effet, chacun des 8 gestionnaires de fonds approuvés par la SEC doit rendre cette copie au plus tôt. Et, de toute évidence, le message est bien passé puisque le leader BlackRock vient de déposer le sien ce jeudi, dans une version toutefois considérée comme temporaire.

La SEC exige le dépôt des premiers formulaires S-1 avant vendredi

Un mouvement suivi par ses acolytes et futurs concurrents, dans une précipitation proportionnelle à la surprise déclenchée par la soudaine approbation de la SEC en fin de semaine dernière. En effet, aucun de ces postulants n’avait véritablement préparé ce document à l’avance compte tenu des chances considérées comme presque nulles d’une décision aussi rapide.

C’est probablement la raison pour laquelle la SEC vient de réclamer officiellement le dépôt effectif de ces formulaires avant la date du vendredi 31 mai. Et peu importe de savoir si les versions déposées sont incomplètes, car il est très probable qu’elles doivent encore être modifiés plusieurs fois avant d’entrer en vigueur.

Toutes les crypto à portée de clic

Ouvrez votre compte sur eToro

]

Grayscale dépose un S-3 modifié

Dans ce contexte sous tension, le dernier dépôt de formulaire concerne un S-3 modifié, déposé par le gestionnaire Grayscale. Pourquoi un document différent ? Car ce dernier concerne une mutation de son fonds Grayscale Ethereum Trust déjà lancé depuis mars 2019, comme dans le cas de son ETF Bitcoin au comptant GBTC.

L’occasion pour Grayscale de détailler les formalités associées à ce véhicule financier, considéré comme le fonds Ethereum le plus important du monde. En effet, il détiendrait à lui seul 2,5 % de l’offre totale en circulation de la cryptomonnaie ETH.

« Au 28 mai 2024, le nombre d’Ether requis pour créer un panier de 100 actions est d’environ 0,94552590 Ether et le nombre d’Ether requis pour créer un panier de 10 000 actions après avoir donné effet à la convention de fiducie modifiée aurait été de 94,552590 Ether. »

Grayscale

Une seule question reste véritablement en suspens dans le cas du fonds Ethereum de Grayscale. Va-t-il connaître la même hémorragie intense et soutenue que sa version Bitcoin lancée en janvier dernier ? Les paris sont lancés…

Les analystes expliquent que les détails des paniers de démarrage de ces fonds sont assez simples à inclure dans les formulaires S-1. Ce n’est donc pas nécessairement sur ce point que la SEC pourrait réclamer les modifications les plus importantes. Car d’autres versions vont très certainement être exigées, par une instance de régulation en capacité de faire trainer cette procédures sur des semaines au minimum. Une affaire à suivre de près…

[jdc-cta id=”661225″

L’article ETF Ethereum au comptant : La course aux formulaires S-1 est lancée par la SEC est apparu en premier sur Journal du Coin.

Voir l'article original