Do Kwon évite l’extradition aux US : le fondateur de Terra (LUNA) sauve sa tête

Terra non grata. Chaque marché haussier laisse derrière lui quelques traces de son emballement spéculatif et expérimental. Car il ne faut pas l’oublier, l’économie numérique construite autour des cryptomonnaies est un laboratoire de recherche dédié à son développement en temps réel. Et le moins que l’on puisse dire est que tout ne se passe pas toujours comme prévu. Avec comme conséquences notables : des hacks, des arnaques plus ou moins avérées… et tout un écosystème qui s’éffondre avec sa valorisation estimée en dizaines de milliards de dollars. Un scénario au centre duquel se trouve Do Kwon, fondateur et visage officiel du réseau Terra. Un homme qui tente par tous les moyens d’échapper à une extradition vers les États-Unis depuis sa cellule du Monténégro. Et il pourrait bien (finalement) y parvenir !

Nouvel épisode dans la saga juridique Do Kwon

Le dossier d’extradition du fondateur de Terraform Labs, Do Kwon, doit devenir l’un des plus lourds portés par la justice du Monténégro. Car, de toute évidence, ce dernier ne souhaite absolument pas se retrouver devant les tribunaux des États-Unis. Et on peut le comprendre…

Peut être que Do Kwon a peur de finir comme un certain Sam Bankman-Fried (SBF). Une autre star de la même génération crypto que lui, dont la perspective actuelle est de purger 100 ans de prison pour ses (très) nombreux délits financiers.

Car le fondateur de Terraform Labs, responsable du lancement du stablecoin fiascorithmique UST, doit également répondre de nombreuses accusations de fraudes au regard de la justice US. Mais avant de rendre des comptes devant cette instance, il doit passer par la case extradition, depuis sa prison du Monténégro. Un pays où il se trouve car c’est à cet endroit que sa cavale a pris fin en mars 2023.

>> Envie de profiter du bullrun à fond tout en économisant 10 % de frais ? <<

Inscrivez-vous sur Binance

Pas d’extradition aux États-Unis pour Do Kwon ?

L’annonce vient de tomber en ce début de semaine. Suite à des mois de procédures et de bras de fer, tout laissait penser que les jours de Do Kwon au Monténégro étaient comptés. Mais c’était sous estimer la détermination de ses avocats. En effet, ils viennent d’obtenir une annulation de sa demande d’extradition émise par la Haute Cour locale.

Une décision importante dans le cadre de cette procédure complexe. Car cela signifie que Do Kwon pourrait bien ne jamais être livré aux États-Unis par la justice du Monténégro. La raison invoquée : « des violations significatives des dispositions de procédure pénale. » Mais également un manque « d’éléments clairs et de raisons valables » pour accéder à cette demande.

« La Cour d’appel du Monténégro, après la séance du panel du 5 mars 2024, a rendu une décision dans laquelle elle a accepté l’appel des avocats de la défense de l’accuse Kwon Do Hyeong et a annulé la décision de la Haute Cour de Podgorica. L’affaire est renvoyée en première instance au tribunal pour nouveau procès et décision. »

Communiqué officiel

Dans tous les cas, cette annonce officielle relance la machine judiciaire au niveau de tribunal de première instance. Et il faudra attendre un nouveau procès afin de connaître l’issue décidément toujours incertaine de cette saga digne d’une série Netflix. D’autant plus avec la présence de la Corée du Sud, terre natale de Do Kwon, bien décidée à peser dans ce dossier.

Mêmes joueurs et nouvelle partie débutée pour Do Kwon. Mais la décision d’annuler sa demande d’extradition démontre que la procédure en cours pourrait bien se prolonger. Et cela pourrait finalement aboutir à tout autre chose que son départ pour les États-Unis. Une affaire à suivre…

Pour faire le plein de cryptos, rendez-vous sur Binance, le leader des exchanges. Vous y trouverez toutes les cryptomonnaies les plus connues, ainsi que les projets novateurs présentés sur leur launchpool. Grâce à ce lien affilié, bénéficiez de 10 % de remise sur vos frais de trading et soutenez le travail du JdC

Inscrivez-vous sur Binance

L’article Do Kwon évite l’extradition aux US : le fondateur de Terra (LUNA) sauve sa tête est apparu en premier sur Journal du Coin.

Voir l'article original