Cryptomonnaies : MiCA est « problématique » pour Tether et son stablecoin USDT (Paolo Ardoino)

Le froid de MiCA est là. Cette fois, ça y est, après des années de processus législatif au sein du Parlement européen, puis son vote, puis sa publication au journal officiel de l’Union européenne (il y a un an), le souffle glacial et paralysant du règlement MiCA commence à déferler pour de bon sur le secteur crypto du Vieux Continent. Pour ce mois de juin, ce sont surtout les émetteurs de stablecoins qui subissent cette première vague de froid (mortelle ?), et tout particulièrement le leader de ce secteur : Tether et son stablecoin du dollar, l’USDT.

Binance a déjà annoncé se plier à MiCA, et restreindre les « stablecoins non autorisés »

Ce 30 juin 2024, la très contraignante réglementation MiCA (Markets in Crypto Assets) va entrer en application pour les émetteurs de stablecoins. Alors que la cryptosphère avait presque oublié ce problème, puisque voté et ratifié il y a un an de ça, c’est donc malheureusement désormais l’heure de son entrée en vigueur.

Et, la première grave conséquence concrète de MiCA est arrivée ce 3 juin, quand la crypto-bourse Binance a annoncé qu’elle allait « restreindre la disponibilité des stablecoins non autorisés pour les utilisateurs de l’EEE » (l’Espace économique européen).

Si la plateforme d’échange de cryptomonnaies s’est bien gardée de préciser, dans un premier temps, quels sont ces « stablecoins non autorisés », les questions pressantes et immédiates de toute la cryptosphère ont fait rapidement confirmer que, oui, le stablecoin USDT de Tether fera partie de ceux qui subiront des restrictions.

Vous aimeriez conjuguer cryptomonnaies avec investissement immobilier ?

Découvrez RealT

Tether défend son USDT et critique le flou du règlement de l’Union européenne

Pour l’instant, il semblerait que ce soit seulement l’achat d’USDT via le service Binance Convert qui ne sera plus possible au 30 juin prochain (pour les résidents de l’EEE). Le trading et la détention en wallet sur l’exchange ne serait pas affectés (en tout cas, pas encore).

Une situation qui inquiète bien sûr Paolo Ardoino, le CEO de Tether. Car l’étouffante complexité de cette législation de l’UE n’est même pas son pire aspect aux yeux du patron de l’USDT. En effet, selon lui, le règlement MiCA pourrait aller jusqu’à fragiliser gravement les émetteurs de stablecoins.

« Tether a été activement impliqué dans les consultations sur les normes techniques réglementaires au cours des derniers mois, et reste préoccupé par le fait que MiCA contient plusieurs exigences problématiques. (…) Ces exigences pourraient non seulement rendre le travail d’un émetteur de stablecoins extrêmement complexe, mais aussi rendre les stablecoins autorisés par l’UE extrêmement vulnérables et plus risqués d’exploiter. (..) »

Paolo Ardoino, CEO de Tether

Les acteurs cryptos – laissés dans le flou alors que nous ne sommes plus qu’à quelques jours de l’application de MiCA – seront certainement d’accord avec les derniers commentaires du dirigeant de Tether. En effet, Paolo Ardoino souhaiterait « la poursuite des discussions sur les normes techniques de mise en œuvre » de ce règlement de l’UE, qui lui parait « essentielle pour clarifier » la situation.

Vous avez la passion des cryptos, et vous aimeriez faire grandir votre patrimoine immobilier ? La tokenisation peut vous permettre de générer un rendement régulier basé sur des biens immobiliers réels sans les inconvénients d’une rente locative

Découvrez RealT

L’article Cryptomonnaies : MiCA est « problématique » pour Tether et son stablecoin USDT (Paolo Ardoino) est apparu en premier sur Journal du Coin.

Voir l'article original