Connecter son wallet crypto à Meta et Instagram : la nouveauté qui fait froid dans le dos

Lier son wallet à un réseau social ? – Après une première arrivée des tokens non fongibles (NFT) sur Instagram et Meta en août dernier, ce sont les amateurs étasuniens de cryptos qui vont pouvoir interconnecter leurs wallets aux deux réseaux sociaux de Mark Zuckerberg. Pour votre bien ? Pas sûr.

Les américains aussi vont confier leurs données cryptos à Meta et Instagram

Entre début août pour Instagram, et fin août pour Meta (ex-Facebook), les tokens non fongibles ont fait leur apparition dans les profils et messages des deux réseaux sociaux. Des portefeuilles cryptos comme MetaMask, Coinbase Wallet ou Dapper peuvent être liés aux comptes personnels de Meta et Instagram.

Ce 29 septembre 2022, les deux entreprises de Mark Zuckerberg annoncent que leurs utilisateurs résidant aux États-Unis vont eux aussi pouvoir connecter leur portefeuille numérique.

Ils pourront publier leurs « objets de collection numériques » (comprendre, leurs NFT) en simultanée à la fois sur Instagram et Meta (cross-post). L’annonce précise que cette fonctionnalité de double publication est désormais également ouverte pour les 100 pays qui pouvaient déjà partager leurs tokens uniques sur Instagram.

Quant à savoir si donner ses données personnelles crypto-financières à de tels réseaux sociaux américains est une bonne idée… Rappelons simplement le scandale de l’utilisation des données utilisateurs par Facebook et Cambridge Analytica. Il avait été une des raisons invoquées pour mettre un coup (qui s’avérera fatal) aux projets de cryptomonnaie de Mark Zuckerberg – Libra, devenu Diem, avant d’être définitivement liquidé.

N’attendez pas Meta pour investir dans les cryptomonnaies.  Foncez-vous inscrire sur la plateforme AscendEX ! De plus, vous bénéficiez de rendements audacieux avec AscendEX Earn (lien commercial).

L’article Connecter son wallet crypto à Meta et Instagram : la nouveauté qui fait froid dans le dos est apparu en premier sur Journal du Coin.

Voir l'article original