Cet opposant politique à Vladimir Poutine lance un référendum sur la blockchain

Dans l’œil de la blockchain. Mark Feygin, chef de l’opposition russe en exil et militant en faveur des droits de l’homme, a lancé un référendum basé sur la blockchain via l’application Russia2024 pour contester la victoire électorale de Vladimir Poutine avec 87 % des voix en sa faveur.

L’objectif de cette initiative ? Offrir un moyen sécurisé et anonyme aux citoyens russes de manifester leur mécontentement face aux élections potentiellement truquées du régime en place.

Un référendum pour marquer l’histoire de la Russie

Dans les faits, c’est donc l’annonce de l’application Russia2024 qui fait grand bruit. Cette application utilise la technologie de la blockchain pour anonymiser les votes des citoyens, les protégeant ainsi contre les représailles du régime russe.

L’usage de l’application est possible grâce à Freedom Tool, un outil développé par Rarimo qui propose des solutions de vote sécurisé en ligne fondées sur la cryptographie a connaissance nulle (Zero-Knowledge Proofs). C’est une méthode cryptographique qui permet à une personne (le prouveur) de prouver à une autre (le vérificateur) qu’elle connaît une information sans révéler cette information elle-même.

Dans les détails, la blockchain Arbitrum servira de support technique, pour garantir l’anonymat et la sécurité des votes. Pour rappel, Arbitrum utilise la technologie ZKP.

« La dissidence en Russie devient de plus en plus risquée et l’opinion publique est plus difficile à suivre »

Mark Feygin – CoinDesk

Vous aimeriez conjuguer cryptomonnaies avec investissement immobilier ?

Découvrez RealT

Blockchain, blockchain, dis-moi qui je suis !

Concrètement, les électeurs, 34,6 millions de personnes, pas tous les russes, doivent scanner leur passeport pour prouver leur identité, mais le processus de vote reste anonyme.

Les votes sont enregistrés sur la blockchain et peuvent être consultés une fois le processus terminé, garantissant la transparence tout en assurant l’anonymat.

Ainsi, bien que n’ayant pas de poids juridique, le référendum permettra-t-il aux citoyens russes d’exprimer leur mécontentement face à Poutine sans crainte de représailles tout en marquant un signe d’opposition puissant.

Ne soyons pas utopistes pour autant. Le monde ne tournant parfois pas bien rond. L’application a été initialement retirée de l’Apple App Store en raison des pressions du régime russe, mais elle est désormais de nouveau disponible. Il semblerait bien que dans cette affaire, le défi politique prenne le pas sur le défi technique.

Vous avez la passion des cryptos, et vous aimeriez faire grandir votre patrimoine immobilier ? La tokenisation peut vous permettre de générer un rendement régulier basé sur des biens immobiliers réels sans les inconvénients d’une rente locative

Découvrez RealT

L’article Cet opposant politique à Vladimir Poutine lance un référendum sur la blockchain est apparu en premier sur Journal du Coin.

Voir l'article original