Airdrop massif de 3,6 milliards de jetons sur zkSync : qui sont les grands gagnants ?

Hier, le protocole zkSync a dévoilé zkNation, une entité chargée de régir sa gouvernance décentralisée. Dans son annonce, la zkNation a déclaré que plus d’informations concernant le tant attendu airdrop seraient partagées dans la semaine. Il n’aura finalement pas fallu attendre bien longtemps, car ces informations viennent d’être publiées.

zkSync dévoile les détails de son airdrop

En juin 2020, les équipes de Matter Labs ont déployé la première version de leur zkRollup, intitulée zkSync Lite. Par la suite, en mars 2023 c’est au tour de zkSync Era d’ouvrir ses portes.

Depuis son déploiement, les farmeurs se sont rués sur le réseau en prévision d’un potentiel airdrop. Les évènements se sont accélérés fin mai suite au dépôt du ticker ZK et à des rumeurs d’airdrop pour le 13 juin.

Finalement, le 11 juin, l’entité chargée de la gouvernance décentralisée, zkNation a dévoilé à travers une publication les détails de l’airdrop du jeton ZK ainsi que sa tokenomic.

Vous aimeriez conjuguer cryptomonnaies avec investissement immobilier ?

Découvrez RealT

La tokenomic du jeton ZK de zkSync

Au total, le jeton ZK disposera d’une supply de 21 milliards de jetons. Ces jetons seront répartis de la manière suivante : 

66,6% pour la communauté

17,5% alloués lors d’un airdrop unique ; 

49,2% alloués dans les années à venir via diverses initiatives ;

17,2% pour les investisseurs du projet ; 

16,1% pour Matter Labs, l’entreprise qui développe zkSync.

Tokenomic et répartition du jeton ZK.

Les détails de l’airdrop de zkSync

Ainsi, comme expliqué dans son article d’annonce, zkSync considère que « la communauté est essentielle ».

Ainsi, 17,5% des jetons ZK seront distribués à la communauté via un airdrop unique. Cela représente 3,6 milliards de jetons alloués à 695 232 wallets différents. Toutefois, les équipes du protocole ont eu à cœur de récompenser les vrais utilisateurs et non les sybilers.

« L’airdrop ZK se concentre sur l’identification des utilisateurs réels en utilisant une approche humaine d’abord. L’historique onchain d’un portefeuille en dit long sur les habitudes de son propriétaire. »

En pratique, le snapshot pour l’airdrop a été pris le 24 mars dernier. Pour être éligibles, les adresses devaient avoir utilisé zkSync Lite et/ou zkSync Era.

Ensuite, si le wallet est éligible, son allocation est calculée en fonction des actifs qui ont été bridge vers le L2 et la durée pendant laquelle les actifs sont restés sur zkSync.

Enfin, des multiplicateurs ont été mis en place pour les adresses qui : 

possèdent des NFT natifs de ZKsync ;

détiennent des jetons ERC20 natifs de ZKsync ; 

ont utilisé l’abstraction de compte native de ZKsync Era via les smart contracts wallets 

reçu et gardé des airdrops précédents d’autres communautés ETH ;

utilisés des smart contracts populaires sur Ethereum.

De surcroît, afin de ne pas favoriser les whales de l’écosystème, zkSync a mis en place des limites. Ainsi, l’airdrop minimum est de 917 ZK et une limite maximum a été fixée à 100 000 ZK.

En parallèle de son annonce, zkNation a publié un site permettant de consulter votre allocation à l’airdrop : https://claim.zknation.io.

De son côté, le claim ainsi que le lancement du jeton débuteront le 17 juin à 9 heures.

Sur les réseaux sociaux, il semblerait que la communauté accueille plutôt bien cet airdrop et ses critères. Une bonne chose pour zkSync, car ce n’est pas le cas de tous les airdrops. En effet, il y a quelques semaines, l’annonce de l’airdrop d’EigenLayer avait déchaîné les passions sur les réseaux sociaux.

Vous avez la passion des cryptos, et vous aimeriez faire grandir votre patrimoine immobilier ? La tokenisation peut vous permettre de générer un rendement régulier basé sur des biens immobiliers réels sans les inconvénients d’une rente locative

Découvrez RealT

L’article Airdrop massif de 3,6 milliards de jetons sur zkSync : qui sont les grands gagnants ? est apparu en premier sur Journal du Coin.

Voir l'article original